De Hanoï à Ha Giang: Je me cache dans la forêt verte et des murs de hautes montagnes

Au début printemps, comme d’habitude, nous aimons faire un petit voyage avant de retourner au travail. Une semaine après notre plus grande fête – Le Tết.  Au lieu de visiter les temples, les pagodes pour prier la chance, la santé, le bonheur comme fait tout le monde, moi, je vais à la montagne pour réaliser mon voyage de rêve.  

Cette fois, ma destination sera la province de Hà Giang.

 

 

Ha Giang est une des destinations réputées pour le type de tourisme communautaire. Le tourisme communautaire se développait depuis quelques années au Vietnam. Il s’agit des projets visant à apporter plus d’avantages à la population locale. D’ailleurs, les voyageurs pourraient avoir plus d’expériences et souvenirs inoubliables parce qu’ils peuvent rendre visiter les habitants locaux, facilement faire connaissance et communiquer avec eux.

Certaines agences locales au Vietnam s’engagent à participer sérieusement à ces projets de tourisme comunautaire. Parmi eux, Vietnam Original Travel est une des premières agences qui y a mis en œuvre des projets, jusqu’à maintenant, ça fait déjà plus de 10 ans. Cette fois, j’ai réservé trois nuits chez l’habitant à Nam Hong, Ha Giang.

Si vous aimez l’aventure, la découverte, le trek, la nature et la culture locale, choisissez la province Ha Giang afin de vous adonner à votre activité agréable.

Alors, allons-y, suivez- moi pour découvrir la province Ha Giang en 3 jour et 3 nuits.

Nuit 0 à 21h: Hanoi – Ha Giang

Nous sommes 6 cette fois. On a regroupé à la gare routière de My Dinh. Nous prenons un bus couchette (un bus propre et bien aménagé). Le trajet jusqu’à Ha Giang (la ville municipale de la province) se fait en 21h. Nous avons choisi cet horaire pour le départ pour gagner le temps de déplacement, on peut passer une nuit en bus et en profiter à dormir un petit peu avant de vraiment commencer le voyage le lendemain. Arrivés à Ha Giang vers 5h du matin, on est arrivée tôt chez l’habitant donc, on peut dormir encore un petit peu.

Nous louons 3 scooters (chacune pour deux personnes) et nous partons à 6h du matin. Nous souhaitons nous faire une aventure et nous arrêter à quelques arrêts le long de la route. Dans les parties suivantes, vous trouverez pas mal de sites à ne pas rater sur le chemin de Hanoï à Ha Giang. Ce n’est pas facile de prendre les pauses n’importe quand et n’importe où avec les bus et les voitures, pour cette raison, les scooters semblent le meilleur choix.

 

hanoi hagiang circuit

 

Nuit 1: Hà Giang - la porte du ciel de Quan Ba- la porte du ciel de Can Ty- Yen Minh- Sung La- Dong Van.

C’était un jour inoubliable pour moi.

Nous prenons le pho pour petit déjeuner au restaurant Giang. C’est le restaurant le plus ancien de la région donc elle a une longue histoire. Proposé sur sa carte le phở gà/ pho ga (au poulet) et phở bò/ pho bo (vous pouvez choisir soit le bœuf rosé soit bœuf à point ou bien cuit). Ensuite, nous prenons un petit café avant de partir.

C’est vers 8h que notre aventure commence vraiment. Notre premier arrêt est le jalon kilomètre 0. Depuis les dernières années, ce site devient un endroit «must see and have to check in» pour les jeunes. Bon, je fais comme les autres et je prends une photo de souvenirs pour moi-même.

Les 20 premiers kilomètres de la route, il est plus facile de déplacer même si c’est la route montagnarde. Le printemps, c’est aussi la saison de la floraison des pêchers, des pruniers à Ha Giang. Tant tôt, nous rencontrons une famille de Hmong passant la route, tant tôt nous voyons une maison sur pilotis se cachant derrière une haie de pierre. Le temps bien frais et agréable. Des belles nuances du ciel et de la terre à la première saison de l’année. La nature recommence son cycle. Le printemps du paysage nous touche, notre jeunesse est ravissante plus que jamais.

 

 

Le plateau calcaire de Dong Van s’allonge jusqu’à quatre districts ruraux de la province Ha Giang: Quan Ba, Yen Minh, Dong Van et Meo Vac, s’abrite une grande biodiversité et se cache derrière les façades des maisons des minoritaires des traditions culturelles originales. En octobre 2010, cet endroit a été reconnu membre du Réseau global des parcs géologiques (GGN). Il est donc devenu le premier parc géologique du Vietnam.

À 46 km au nord de la ville de Ha Giang se trouvent la porte du ciel de Quan Bạ. À l’altitude de 1.500m par rapport au niveau de la mer, la porte du ciel est le plus haut site de ce parcours. Si vous partez depuis Hanoi, Quan Ba se considère comme la première porte d’entrée du plateau calcaire de Dong Van.

Nous montons à l’observatoire pour profiter d’un panorama exceptionnel sur la grande vallée entournant la ville, des montagnes jumelles rappelant aux seins des femmes. Nous y trouvons aussi un jardin de choux vietnamien très chouette (cela ressemble bien au champs de colza en France) et nous avons pris quelques photos.

Pour louer la moto ou le scooter à Hagiang, je vous recommande de consulter le site: https://hagiang-motorbike-tours.com

 

hanoi hagiang circuit

Notre arrêt prochain est la porte du ciel de Can Ty. Ici, il y reste encore quelques traces de la porte de la ville qui a été construit en 1938 par les français. Je trouve que cet endroit est encore plus haut et plus magnifique que la porte du ciel de Quan Ba. Des chaines de montagnes calcaires s’étendent vers le ciel. Le paysage naturel est tellement majestueux.

Malheureusement, j’ai eu un accident sur une courbe de ce col. J’ai mal aux jambes. Tout va bien, je ne me suis pas ennuyé à cause de cet accident. Mais je m’inquiète un peu.

Nous reprenons la route jusqu’au bourg de Yên Minh pour prendre le déjeuner. Il y a une forêt de pins. Elle est à la fois tranquille et romantique, nommée le 2e Dà Lat du Vietnam. Parce que nous tous avons faim et le soleil se trouve déjà en haut, nous n’avons pas donc l’occasion de nous arrêter un peu plus à cette forêt.

Nous prenons le déjeuner au restaurant local Đạt Béo. Nous choisissons des plats locaux. Tout contents, nous nous discutons avec le patron M. Đạt. Il nous raconte des choses sur la culture, la communauté des minoritaires et de leur vie quotidienne.

Ensuite, nous nous reposons quelques minutes avant de reprendre la route vers Dong Van.

Notre arrêt prochain est la pente Tham Ma. Selon l’ancienne légende, la pente Tham Ma est le lieu d’élevage des chevaux puissants. Cette signification nous montre le caractère difficile du chemin. Elle est une belle route de col et le col le plus connu des régions montagnes de l’Est, même de l’Ouest et du Nord Vietnam.

Il s’agit d’une route escarpée comportant de nombreux virages consécutifs, elle relie le bourg de Yen Minh à la commune Pho Cao. La pente est assez dangereuse, les virages sont un grand défi. Je vous signale qu’à partir de la pente Tham Ma, il faut être très prudent. À l’inverse, la scène naturelle devant nous est de plus en plus grandiose, magnifique et incroyable. Cela méritent des amants d’aventures.

Les routes serpentent dans les montagnes.

Le village de Sung La : la partie de Yen Minh à Dong Van, débout au sommet du col, à la fourchette, il y a un chemin vers Pho Bang, à ce beau sommet, il est possible de contempler le panorama de la vallée Sung La. La route national 4C s’allonge doucement comme une bande la soie à travers la vallée. Les minoritaires Hmong à Sung La cultivent des sarrasins et les moutardes sur dans les hautes collines, du maïs, du riz dans certaines zones du fond de vallée. Au printemps, les fleurs s'épanouissent et la vallée devient un tapis multicolore.

La région se transforme en une belle image, le retour de la belle nature efface toutes impressions de froide et de rude du haut plateau calcaire.

Les habitants rustiques contribuent également à décorer Sung La par leur style architectural et vestimentaire. Les toits des maisons sont faits de manière très simple, les maisons sont entourées de haies de pierre et de poivriers, de pêchers. La lumière du coucher du soleil leur rend pareilles aux brochettes couvrées de doux miel, créant un cadre poétique.

Nous arrivons à Dong Van en fin de l’après- midi, après avoir visité des villages ethniques.

 

hanoi hagiang circuit

 

Puis, nous nous promenons au vieux quartier, nous escaladons encore une colline pour trouver les ruines d’un vieux château fort de l’époque française appelé Đon Cao. Si c’était en journée, je voudrais y monter pour tout regarder le bourg et tout l’entourage de campagne.

Jour 2 : Tour du Drapeau de Lung Cu – Aller chercher la canyon Nho Que

Au 2ème jour du trek, nous poursuivons la route menant à Meo Vac en passant par la route du Bonheur.

Après presque 90 minutes à partir de Dong Van, nous sommes arrêtés à la tour du Drapeau de Lung Cu. Cette tour est une tour nationale se situant au sommet de Lung Cu (ou nommé le sommet de la montagne du Dragon) le point d’extréminté du Nord Vietna juste à côté de la frontière avec la Chine. En montant à la tour, à partir de là, nous avons une vue imprenable sur les collines verdoyantes, les montagnes déchiquetées et les dépressions raides.

Au pied de la Tour, il y a un village de Lolo fleuris. Ce village est (un peu) petit, mais il est très joli, sympa et tranquille. Il y a des maisons en terre, des rangs de fleurs de pêchers, des fleurs de pruniers, des champs de légumes, y trouvés des vaches, des poulets dans la cour…

Nous faisons un tour du village, un groupe des enfants sont en train de regarder des vidéos sur Youtube, un autre garçon est timide se cachant derrière son porte. Vous pouvez vous reposer un peu à la cafétéria Cuc Bac (cela signifie le point d’extrémité du Nord). Madame Vấn, le patron est une femme ethnique du groupe Lolo fleuri.

À une courte distance de la Tour, dans une belle vallée de la commune de Sa Phin, se trouve la Résidence de la famille des Vuong: Vuong Chinh Duc. Cette famille a établi sa domination dans les secteurs de Dong Van et Meo Vac sous la dynastie Nguyen. Le palais a été construit pendant les années 1920 pour le roi des Hmong. Le palais est un bâtiment splendide de 3.000m2, au style architectural chinois avec 64 chambres. Ce palais a été reconnu comme le patrimoine national en 1993.

Le col Ma Pi Leng est un col est un col escarpé d’environ 20km de longueur, le toit du parc géologique du plateau karstique de Dong Van. La “route du Bonheur” lie le bourg de Ha Giang et les districts de Dong Van, Meo Vac. Le chemin du Bonheur a été construit pendant 6 ans (1956 - 1965) par des dizaines milliers de jeunes de 16 groupes ethniques venant de 8 provinces du Nord Vietnam, avec plus de 2 millions de jours de travail.

Au sommet du col Ma Pi Leng, l’un côté est une haute paroi, de l’autre côté, une vallée profonde s’approchant le canyon turquois de Nho Que.

Nous avons descendu au bord du canyon. Mais malheureusement, les barques ne sont pas encore autorisées à fonctionner. Nous avons passé un longe route pour y aller. Mais nous n’avons que de regrets. La belle nature de montagnes et de ciel bleu nous carresse pour une bonne continuation.

Jour 3 : Marché forain Meo Vac – Village de Lin Lung Tam – Ha Giang – Hanoi

Le marché forain Meo Vac est le plus grand marché du dimanche dans la province de Ha Giang. Il pleut au matin donc nous ne pouvons pas aller au marché tôt. A ce marché, vous pouvez trouver tout: A partir de la porte du marché, le rayon de fruits, ensuite, des animaux, le kiosques de légumes, les coin de repas traditionnel, les boucheries. Nous y trouvons même des bouteilles d’alcool.

Le village Lung Tam est réputé pour le métier artisanal: tissage des lins - un type de tissu bien connu au Vietnam. La visite à ce village nous a apportée beaucoup de joie, nous observons comment les femmes H’mong tissent manuellement du tissu. Le métier date 4.000 ans d’histoire.

Pour avoir du tissu de lin de haute qualité, les lins doivent être passés 21 étapes importantes à charge des mains et au cœur du savoir-faire des femmes Hmong notamment la culture des plantes du lin, récolte, sélection des bons lins, pilonner des fils etc… Aujourd’hui, il y a des produits divers tissus pour répondre aux besoins des clients venant de 4 coins du pays.

À lire: Le marché des minoritaires du Nord Vietnam

Vous pouvez acheter soit un sac à main soit un micro de poche, une chemise traditionnelle ou une serviette… comme d’un cadeau de souvenirs pour vos amis. De plus, les femmes Hmong de Lung Tam sont également des meilleurs artisans de teindre l’indigo. Elles maîtrisent une technique très originale pour avoir de la couleur solide et vibrante.

 

art de tissage et teint indigo vietnam

 

Nous faisons un tour du village pour acheter des petits cadeaux. Le ciel devient moins lumineux, la soirée s’approche. Il pleut. Nous devons nous dépêcher pour le retour à Hanoï.

D'autres voyages

Plan de voyage à Binh Duong: La montagne Ba Ra et le lac Thac Mo

Traverser les parcs nationaux du Sud Vietnam

 

+++ DESTINATIONS DU NORD AU SUD VIETNAM +++

Hagiang – Hoang Su PhiSapaY TyLao CaiBac Ha – Lai Chau – Yen Bai

Dien Bien – Son La – Cao Bang – Bac Kan – Hanoi –  Pu Luong – Ninh Binh –

Quang Binh – Hue – Hoi An – Danang – Nha Trang – Phan Thiet Muine – 

Phu Yen – Les plateaux du Centre – Ho Chi Minh-ville – Vung Tau –

Delta du Mékong – Phu Quoc – Con Dao