La cuisine de rue du Vietnam

La cuisine vietnamienne est sans doute une des meilleures cuisines au monde. Les odeurs, les couleurs, les goûts restent longtemps dans le souvenir des touristes. La cuisine de rue est la culture des vietnamiens, ils reflètent la diversité culturelle et ethnique ainsi que le mode de vie au Vietnam.

La gastronomie sur les trottoirs, avec sa commodité, sa simplicité et son caractère mobile, répond complètement aux besoins des habitants et touristes. Les gens, quels que soient leur fortune, leur âge ou leur sexe, peuvent passer rapidement et facilement au bord de la rue pour acheter quelques plats à emporter à petit prix.

 

 

Les touristes sont faciles de trouver l’image de nombreux vendeurs poussant leur voiture de marchandise à tous les coins des rues. Des appels rythmiques et familiers des marchands ambulants se considèrent comme un type de musique folklorique de la rue. Une assiette de riz brisé au porc grillé ou une écuelle de Hu tieu (hủ tiếu) vous captive tout de suite.

Durant les années récentes, le commerce de cuisine de rue devient populaire surtout dans les grandes villes comme Hanoi, Hue, Da Nang, Ho Chi Minh-ville… dont Ho Chi Minh-ville est une des villes qui ont la meilleure cuisine de rue du monde voté par le magazine culinaire mondial “Food and Wine” en 2012.

 

 

Les restaurations de rue se concentrent principalement sur le trottoir, dans les marchés nocturnes ou la zone peuplée.

Les mets savoureux apparaissent sur tous les trottoirs, la cuisine de rue possède aussi un secret particulier pour attirer les clients. Au-delà des plats traditionnels, il existe aussi des produits qui sont le fruit des échanges culturels avec les autres ethnies, autres pays tels que : Cham, Khmer, Chine, France, Thaïlande, dont hu tieu devient la nourriture populaire du Sud avec les marques connues : hu tieu Sa Dec, hu tieu My Tho. Les touristes peuvent facilement trouver ce plat sur la route ou sur le chariot au bout de la ruelle.

Les caractéristiques de la nourriture de rue ont également contribué à l'attraction pour les touristes. À côté de l'utilisation des ingrédients naturels, les touristes sont excités du style de manger des vietnamiens.  Ils préfèrent profiter la nourriture de rue dans une ambiance animée, pleine de joie, avec les autres personnes. Au contraire de la France, l'Italie, on utilise généralement au Vietnam des tables, chaises ou tabouret de petite taille en plastique pour ne pas prendre trop surface sur la route et facilement arranger. Les vietnamiens utilisent non seulement des baguettes mais aussi des cure-dents ou la main, ça dépend de chaque plat.

 

 

Au-delà des plats familiers tel ques : pho, bun cha, nem, le banh mi … Les nouilles de riz avec l’escargot (bún ốc) sont un plat de spécialité de Hanoi. Un bol de soupe de Bun Oc se compose : nouilles, escargot, tofu, parfois bœuf, du crabe et une assiette des légumes crus. Les principales matières premières dans le bouillon sont : os, tomate, vinaigre qui créent un gout rafraîchissant et aigre doux.

La crêpe vietnamienne (bánh xèo) est réalisée comme une crêpe faite à base de farine de riz et de curcuma, pliée en deux avec de la viande de porc en tranche ou hachée, des crevettes, des graines et des germes de soja. La crêpe est servie avec les herbes parfumées, le concombre, la mangue verte et la papaye coupés en fil. La sauce est faite avec le nuoc mam.

 

 

Étant le plat familier avec des étudiants notamment au Sud du pays, le gâteau de farine de riz (bột chiên) est un mélange des œufs, de la farine de riz frit dans une grande poêle, il est servi avec des tranches de papaye, les oignons verts, les poivrons et le vinaigre.  Avec la saveur distinguée, ce plat est un des premiers choix des élèves après des heures de cours. La salade de feuille de riz (bánh tráng trộn) est le plat préféré des jeunes. La coriacité de feuille de riz mélangée avec le bœuf séché, les œufs de la caille, les cacahuètes, la mangue et la coriandre vietnamienne (rau răm) … Tous créent un plat incontournable lors de votre voyage au Vietnam. Comme la salade de feuille de riz, bánh tráng nướng se base également sur ces mêmes ingrédients, vous devez le prendre tout de suite pour profiter du croquant du feuillie de riz grillé. Le sentiment de souffler et de goûter les galettes de riz chaudes satisfait les clients les plus exigeants.

Pour les fidèles des plats sucrés, la soupe sucrée (chè) ou les assiettes de fruit/ salade de fruit est un choix immanquable particulièrement dans les jours chauds de l’été. Le tofu au sirop de gingembre (tàu hũ nước đường) est un délicieux entremet vietnamien basant sur le caillage de lait de soja (tofu) accompagné de sirop au gingembre qui se mange chaud ou froid. D’origine chinois, le tofu au sirop de gingembre possède la bonne saveur et est servi avec des accompagnements variés : la pomme de merveille, la gelée d’herbe (sương sáo), le haricot rouge, l’aloe vera, le riz gluant violet (nếp cẩm).

 

 

En outre on peut déguster d’autres plats comme : le maïs sauté au beurre et aux crevettes séchées, le coquillage, palets de riz aux crevettes (bánh khọt), la soupe de crabe (súp cua)… La gastronomie de rue est toujours animée qui accompagne la curiosité et la découverte car elle est non seulement la nourriture, mais reflète aussi la culture et les habitants. Ainsi, la cuisine de la rue est très en vogue et devient de plus en plus, un des composants incontournables au Vietnam. Les étals avec leur diversité deviennent des lieux de vie quotidienne, de rencontres, d’achats et de distraction.

 

 
Ailleurs sur notre blog