L’animal symbolique de la Thailand et Laos

Pour les Thailandais, l’éléphant blanc est un animal sacré. Selon les royaumes en Asie Sud-Est comme Thaïlande, Laos, Birmanie et Cambodge, l’éléphant blanc est le signe d’un royaume puissant, paisible et prospère.

L’éléphant blanc en Thailande

L’éléphant blanc est dans la relation étroite avec la vision mondiale hindouiste, la montagne Indra. Le roi des Dieux Vedic – Airavatar est un éléphant blanc. Cet animal sacré a également une position particulière dans le monde bouddhiste, sur la montagne de Sakka (le Dieu bouddhiste et le Dieu protecteur du paradis Tavatimsa), il y a un éléphant ayant trois têtes qui s’appelle Airavata.

A l’époque du royaume Siam, le drapeau officiel est créé par le roi Narai (1656-1688), il a dessiné un éléphant blanc sur le fond chakra rouge. L’éléphant blanc symbolise la famille royale.

Les touristes, quand ils visitent la Thailande, les pagodes, les temples, ils aiment bien acheter des cadeaux de souvenirs à motif des éléphants blancs.

Pourquoi les thailandais considèrent l’éléphant blanc comme l’animal symbolique du pays? Premièrement, en raison de la force, la résistance et la longévité de cet animal. C’est tout à fait raisonnable de rendre l’éléphant blanc le symbole de la puissance et le règne durant des siècles et des siècles.

 

 

Selon les histoires légendaires, avant l’acouchement, la mère du Bouddha a un rêve énigme. Dans ce rêve, l’éléphant blanc lui offre une fleur de lotus. Comme la religion est une des premies intérêt de la famille royale, le bouddhisme influence aussi au choix de l’animal symbolique du pays. Ce n’est pas comme d’autres éléphants normaux, comme il est sacré il ne travaille pas comme d’autres éléphants.

Il y a une autre raison expliquant le culte des éléphants blancs que vous pouvez le témoigner en visitant des pagodes, des temples à Bangkok et à Ayuthaya, cela vient des petits entités conquis par l’empire de Siam où la religion dominant est l’hindouisme et le brahmanisme. A l’origine, l’éléphant était un animal sacré dans ces deux religions.

Les thaï, depuis les années 1500 profitent la force des éléphants pour lutter contre les Birmans, les Khmers et organisent des conquêtes dans la région d’Asie Sud-Est. Les éléphants comme les soldats royaux, leur tête, leur nez et leurs yeux sont tout protégés. Après les guerres et les conquêtes, retournent à la vie quotidienne, les éléphants travaillent à la place des machines et des appareils. Ils sont formés depuis petite enfance jusqu’à 10 ans. Ils travaillent jusqu’à l’âge de retraite de 60 ans comme les hommes.

De nos jours, le gouvernement prohibe les gens à exploiter du bois avec des éléphants. Au début du 20e siècle, il y a au moins 100,000 individus mais de nos jours, il n’en reste que 5000 individus. Chaque année, surtout fin du mois novembre, les Thaï reviennent à Bangkok ou à l’événement Surin Elephant Round-up pour se joindre à des fêtes joyeusement animées comme le coup de basket ball des éléphants.

De nos jours, les éléphants vivent dans les jungles de Thailande et dans les réserves d’animaux sauvages comme Thungyai Naresuan, dans les provinces Uthai Thani, Tak et Kanchanaburi. On témoigne une amélioration du nombre des éléphants depuis quelques années à l’Ouest du pays. De même, à l’Est de la forêt Dong Phayayen-Khao Yai. Les éléphants s’échappent leur abri naturel pour accéder aux réserves naturelles nationales pour éviter la chasse de l’homme.

 

 

Plus d’une moitié de 3000 éléphants domestiques sont servis dans les centres touristiques ou pour le travail. Bien entendu que les conditions d’élevage ne sont pas toujours au standard. Le coût pour l’élevage des éléphants est très cher. Dans certaines réserves et parcs de zoo comme à Chiang Mai, les éléphants sont beaucoup mieux soignés.

L’éléphant: l’aninal symbolique du Laos

L’éléphant est également attaché à la culture laotienne. Depuis longtemps, on reconnaît le Laos: le pays de millions d’éléphants. Cet animal, comme l’explication dans le cas de la Thaïlande, l’éléphant dans la philosophie laotienne vient tout d’abord de la religion sacrée et les conceptions populaires. Les statues des éléphants disposées dans les pagodes et les temples pour transmettre une signification particulières, ce n’est jamais juste pour le sens esthétique.

Dans le passé, l’appellation Le pays de millions d’éléphants vient de la réalité du pays, de l’existence de grands troupes d’éléphants dans les vallées autour des villages, au bord des lacs.

Pourtant, en 2019, on compte seulement un nombre très modeste des individus d’éléphants dans tout le pays, au total il y a 800 éléphants dont 400 sauvages et 400 individus domestiques. Les zoologistes constatent que : « L’ensemble d’éléphants au Laos n’est pas stable, on constate une baisse forte du nombre d’éléphants année après année. »

 

+++ DESTINATIONS DU NORD AU SUD VIETNAM +++

Hagiang – Hoang Su PhiSapaY TyLao CaiBac Ha – Lai Chau – Yen Bai

Dien Bien – Son La – Cao Bang – Bac Kan – Hanoi –  Pu Luong – Ninh Binh –

Lan Ha/ Hai Phong – Quang Binh – Hue – Hoi An – Danang –

Nha Trang – Phan Thiet Muine – Phu Yen –

Les plateaux du Centre – Ho Chi Minh-ville – Vung Tau –

Delta du Mékong – Phu Quoc – Con Dao