L’animal symbolique du Vietnam et de la Birmanie

La croyance et la religion traditionnelle des pays en Asie Sud-Est comme Vietnam et Birmanie s’attachent au monde naturel, des arbres, des créatures vivantes et des animaux. L’animal symbolique représente ainsi la production agricole et la croyance populaire.

La dernière fois, on a déjà découvert des fleurs et des symboles sur le drapeau de chaque pays Laos, Vietnam, Cambodge, Birmanie et Thailande. Cette fois, on va voir, quel est l’animal préféré de chaque pays.

Si l’équipe de France est reconnue à travers du monde entier les coqs gaulois et depuis très longtemps, le Coq sur les églises, sur le toit des cinémas de Pathé est reconnu de tout le monde, les pays en Asie Sud-Est ne bénificient pas une telle réputation.

Le buffle et le Vietnam

 

 

En 2004, le directeur français originaire du Vietnam raconte à tout le monde une histoire inédite des gardiens de buffles dans le Delta du Mékong. La saison innondée et des troupes de buffles sont des images d’une belle région de riziculture sublime du Vietnam. Dans le Nord, à Ninh Binh ou à Yen Bai, ainsi lors de votre voyage à Hoang Su Phi en septembre pour voir la récolte du riz, vous allez voir des buffles partout, au bord de la route, dans les rizières, qui traînent des charettes pleines de riz, qui dorment sous les bambouseraies à la campagne du Vietnam. Le buffle depuis longtemps est considéré comme un ami proche des paysans vietnamiens. Comme les chiens de traineau à Alaska, les pandas chinois, les buffles suivent les paysans de leur maison à la rizière.

Dans le Nord du Vietnam, le buffle remplace le boeuf pour devenir une source de protéine indispensable. Si en France et dans d’autres pays occidentaux, on mange du saumon et du boeuf, du porc fumé, dans les hautes montagnes du Nord Vietnam, on mange du buffle fumé, on laisse de la viande du buffle sur une étagère (normalement en bambou) au-dessus du feu. C’est une des spécialités savoureuses du Nord Vietnam.

Comme sur le logo de l’agence de voyage Vietnam Original Travel, l’image du buffle et du petit enfant jouant de la flûte en bambou ont été représentée dans les tableaux de peinture folklorique du village Dong Ho.

Pour mieux comprendre la relation étroite et particulière, originale et unique en même temps entre le buffle et le paysan vietnamien, il faut bien regarder une fois le film Le Gardien de Buffles du Directeur Nguyen Vo Nghiem Minh. Le journal Figaro a constaté que: “C’était un beau film poétique avec des scènes uniques et emblématiques du Sud Vietnam.” Ce film est un projet de coopération de trois grands ateliers de production: Atelier de cinéma de la Révolution du Vietnam, 3B productions de la France et Novak Prod de la Belgique.

Dans le Sud, surtout dans le Delta du Mékong, durant les années 1930-1940, la saison d’innondation pertubait toute activité quotidienne de la région. Pour assurer d’avoir des prochaines récoltes de riz riches et abondantes, il faut bien protéger les buffles – le moyen de transport principal à cette époque, ils remplacent toute autre machine et moteur. Alors, afin de trouver d’autres sources d’alimentation, il faut emmener les buffles vers les hautes régions et les laisser chercher de nourriture là-bas. Les gardiens vont partir avec leur troupe de buffles pour 3 à 4 mois et reviennent à la rentrée du saison sèche.

 

 

Selon la légende de douze animaux zodiarques, le buffle est à la tête du troupe des animaux. Il est fort et il est gentil. Le rat est très malin, il saute sur le dos du buffle, quand on est très près de l’arrivée, la souris bondit en avance et devient le champion.

Dans certains villages ethniques, on organise des combats de buffles à l’occasion de la fête communale du village ou du Nouvel An. Dans le trésor des histoires et des poèmes populaires, le buffle est considéré comme un ami, un partenaire de l’agriculteur.

L’animal symbole de la Birmanie

Le hibou, un oiseau intelligent, calme, froid et puissant. En Birmanie, le hibou, en revanche est un symbole du bonheur et de la bonne nouvelle ainsi de la chance. Les familles birmanes font des petits hiboux en peluche. Les birmans les mettent dans la maison comme un signe de la chance.

A l’occasion des jeux d’Asie du Sud-Est, les birmans ont offert à chaque invité un hibou en peluche, ils sont en couple les deux hiboux Shwe Yoe et Ma Moe.

D’ailleurs, si les éléphants blancs n’existent plus dans d’autres pays, en Birmanie, il en reste encore 9. Les éléphants blancs sont un patrimoine précieux de la nation. A Naypyitaw, la nouvelle capitale de Birmanie, les six éléphants blancs sont élevés dans le terrain du temple à côté de la pagode Uppatasanti, au centre de la ville. Les trois autres sont élevés en banlieu de Yangon, dans le parc Mindhamma.

Les éléphants depuis longtemps, sont attachés à des légendes mythiques et des cérémonies traditionnelles. Les éléphants blancs ne sont pas des animaux normaux, c’est pourquoi il faut les laisser vivre dans les beaux lieux avec de meilleures conditions. L’abri des éléphants blancs, les soldats et les accompagnants des Dieux doit être de beau temple construit dans un style architectural particulier. Il faut assurer bien la source de l’eau, des chutes d’eau et des plantes.

 

voyage-combine-asie-sud-est

 

Lors de votre voyage en immersion dans les espaces religieux de la Birmanie, vous allez appercevoir que les Les éléphants blancs sortent des tableaux d’art, des scènes dessinées sur les murs des grandes pagodes et ils font survivre les légendes et la croyance à des Dieux, au Bouddha et la fierté d’une histoire brillante des Birmans.

 

+++ DESTINATIONS DU NORD AU SUD VIETNAM +++

Hagiang – Hoang Su PhiSapaY TyLao CaiBac Ha – Lai Chau – Yen Bai

Dien Bien – Son La – Cao Bang – Bac Kan – Hanoi –  Pu Luong – Ninh Binh –

Lan Ha/ Hai Phong – Quang Binh – Hue – Hoi An – Danang –

Nha Trang – Phan Thiet Muine – Phu Yen –

Les plateaux du Centre – Ho Chi Minh-ville – Vung Tau –

Delta du Mékong – Phu Quoc – Con Dao