Les sites historiques à Ha Giang

Trouvant à la plus haute latitude du Viêt Nam, Ha Giang est un des sites touristiques les plus attrayants du pays. À côté de l’air frais et des paysages familiers, Ha Giang possède des lieux intéressants portant la signification historique.

 

 
La montagne Cam Son

Située sur la ville de Cam Son, la montagne Cam Son est une belle destination attirant de nombreux touristes de toutes les régions du pays. Cette montagne porte la forme d’un lion majestueux le long de la pente Ma Tim, en raison du modelé accidenté, Cam Son tire le désir de découvrir et de conquérir des touristes.  On trouve une grotte profonde à la verticale au sommet de la montagne. Selon la légende, durant des années 1870 - 1875, l'armée de Hoang Sung Anh est venue à Ha Giang pour voler, cependant, ils ont été battues par l'armée des minorités et puis, les soldats de l’armé de Hoang Sung Anh se sont suicidés à cette grotte.
Après la guerre contre la colonisation française, afin d’avoir la reconnaissance des morts, les habitants ont construit un petit temple dans la montagne, c’est pour cela, Cam Son est devenu un endroit sacré et mystérieux.

Aujourd'hui, on met un grand tour de télévision et quelques établissements culturels, touristiques à la montagne Cam Son. La route est réparée plus grande en vue de favoriser la découverte des visiteurs.

 

Le palais du roi H’mong (Dinh vua Meo)

Près de 145 km au nord-ouest de la ville Ha Giang et de 24 km au sud-ouest du centre de la province de Dong Van, on trouve la grande porte du palais du roi H’mong Vuong Chinh Duc - le chef du clan Vuong des Hmong il y a plus d’un siècle, après la rue des plantes Sa mộc (le nom scientifique Cunninghamia lanceolata). Ce palais a été classé dans la liste des vestiges nationaux en 1993.

 

 

Au début du XXe siècle, Vương Chinh Duc a construit sa maison au service de l’hébergement et du bureau. À la base de l’architecture chinoise (fin des Qing), le palais se compose des trois parties principales avec quatre maisons horizontales, six maisons verticales, deux étages de 64 chambres dans la superficie de 1120 m2, les maisons sont entourés du système de mur de pierre ayant l’épais de 0,6 au 0,9 m ; la hauteur de 2.5 - 3m. Étant un site historique rare de la région montagnarde du Nord, le palais possède la belle architecture avec les reliefs en pierre tarabiscotés les fenêtres en bois sculptés méticuleusement, le toit de tuiles Máng. Grâce au paysage naturel et l'air frais, vous pourriez visiter ce palais à tout moment.

 

Le vieux quartier Dong Van

Trouvé au centre de la ville Dong Van, le quartier Dong Van est enclavé la vallée et entouré de montagnes de pierre. Cette destination donne la culture et l’identité originales aux touristes.

Pendant des années 1880, les Français ont construit des meilleurs monuments qui restent encore jusqu’à maintenant. Le marché en pierre Dong Van depuis des années 1920 est une association parfaite de l’architecture sino-vietnamien.

 

 

Le quartier comprend environ 40 maisons de plus de centaine années tout près l’un de l’autre au pied de la montagne. La nuit, la rue est généralement très calme, toutefois, si vous y arrivez les jours 14, 15, 16 du mois lunaire, vous trouverez un quartier tout à fait différent. Les lanternes sont suspendues dans les rues avec des activités amusantes, on expose des objets traditionnels d’ethnies différentes du pays. Les visiteurs seront plongés dans l'espace culturel coloré des minorités.  

 

Căng Bắc Mê

Le site historique Cang Bac Me a été construit par les français pour contrôler l'itinéraire de transport reliant trois provinces : Ha Giang, Cao Bang et Tuyen Quang. Il se compose du système des prisons et un tour de guet. Auparavant, c'est le poste militaire français. En 1938, lorsque le mouvement révolutionnaire au Vietnam croît, Cang Bac Me était le lieu de détenir des révolutionnaires.
À la fin de 1942, à cause de l’augmentation des mouvements révolutionnaires et la lutte des prisonniers politiques, les Français ont dissous ce camp de concentration.

 

 
Le Col Mã Pì Lèng

Le col Ma Pi Leng (autre nom : Ma Pi Leng, Ma Pi Leng, Ma Pi Leng) est un col dangereux de 20 km de la montagne Ma Pi Leng - la montagne de 1200 m d’altitude.

Cette route de 200 km est faite par des milliers de jeunes volontaires de 16 minorités de 8 provinces du nord du pays pendant 6 ans (1959-1965) avec plus de 2 millions de journées de travail. En particulier, les jeunes doivent être suspendues sur la paroi de la montagne pour accomplir le parcours traversé Ma Pi Leng pendant 11 mois. Ma Pi Leng est considéré comme le roi des cols dans le nord du pays est l'un des « quatre grands cols » dans les montagnes du nord au-delà le col de Quy Ho, Khau Pha et Pha Din.

 

 

Ce col n’est pas difficile à aller, il attire les touristes par le paysage grandiose et l’histoire touchée des jeunes qui sont prêts à se sacrifier pour percer la route sur ce col dangereux.  Au sommet de Ma Pi Leng, vous aurez la sensation de voler dans le ciel.