Tout savoir-faire pour le trek au Vietnam avec ou sans guide francophone

Envie de tenter l’expérience? Êtes-vous fait pour le trek? Comment faut-il s’y prendre? Quel matériel emporter? Et quels sont les plus beaux parcours? Voici tout savoir-faire pour le trek avec ou sans guide francophone pour avoir plus de belles expériences au Vietnam.

Le trekking (ou le trek), c’est avant tout un état d’esprit, le moteur principal du marcheur étant le désir de s’immerger dans la nature sauvage, de se déconnecter du quotidien et de découvrir de beaux paysages et de nouvelles cultures.

 

faire-du-trek-au-vietnam-avec-guide-francophone

 

Partir en trek… Une belle aventure qui permet de traverser des paysages souvent sublimes, de profiter à fond de la nature et de se confronter à soi-même, en prenant son temps.

Alors, c’est quoi un trek?

Le terme équivalent en français est “voyage à pied” ou “Grande randonnée” ou «randonnée pédestre » tandis que les anglais parlent aussi de “Hiking”. Ces désignations sous-entendent régions montagneuses, éloignement, autonomie, sport, rencontres, culture et en pleine nature. Ce type de voyage est une expérience qui nous construit. Ce n’est pas du tourisme car la durée, l’effort physique et la beauté des paysages permettent la perception, la compréhension et, enfin, d’être dans l’échange! Revenir avec d’autres habitudes nous change… C’est se bouger dans une limite de temps d’une nouvelle vie, d’un petit déménagement et des changements alors.

Le trekking est un voyage long, itinérant, aventureux entrepris à pied dans des régions où les types habituels de transport ne sont pas généralement disponibles. Ponctué de nuits sous tente, chez l’habitant ou en refuge, il ne faut pour autant pas confondre le trekking avec l’alpinisme car le trek se limite à la marche à pied et est non compétitif.

Le trekking tend à rapprocher les randonneurs du milieu naturel et de la connaissance de la région à travers le patrimoine local, l’ethnographie et préfère le système traditionnel de voies de communication, comme les vallons, chemins reliant les villages et les sentiers. Ce voyage à pied est une symbiose entre un sport, une culture et un environnement.

La différence entre trekking, randonnée et promenade

Durant ces dernières années, les activités en plein air sont devenus très demandés des sportifs ou même les non-adhérant au sport. Lorsqu’on parle du sport ou activité en plein air, on pense tout de suite à la randonnée, à la promenade ou même le trekking. Mais qu’est-ce qui les différencie ces trois appellations?

La promenade est l’action de se promener: d’aller à un endroit vers d’autre dans le but de se divertir et se décompresser un peu. Tandis que la randonnée est une promenade suivant un itinéraire exact qu’on peut effectuer en groupe à pied, en cheval ou à bicyclette ou cyclo pousse aussi. Ce qui les différencie, c’est la durée qu’on les effectue.

Devenu un très grand classique dans les circuits touristiques, le trek est synonymes de grande randonnée en d’autre terme. Pour les randonnées de plusieurs jours, on utilise ce terme, pas seulement les randonnées en montagne mais aussi les randonnées en mer.

En tout, dans tous les sens du terme, ces trois consistent tout à faire de longue de marche à pied.

 

 

Pourquoi faire un trek en autonomie: bonnes raisons et inconvénients

Ça donne envie tout ça, n’est-ce pas? En tout cas ça nous motive comme des fous!

Et le plus souvent, on préfère partir en trek en autonomie, seuls, sans aide ni accompagnement. Pour nous c’est un peu une façon d’aller jusqu’au bout des choses… Enfin, c’est un peu plus compliqué que cela. Et ce n’est pas non plus tout rose. Mais ce que je peux vous dire, c’est que ça en vaut la peine! Car les bonnes raisons de partir seuls plutôt qu’avec un guide, groupe, etc, il y a en pas mal aussi.

Voici donc les avantages et les inconvénients à partir en trek en autonomie.

AVANTAGES 

  • C’est bien plus gratifiant d’y aller seuls: Imaginez comment vous vous sentirez vis à vis de vous-même en accomplissant tout tout seuls. Vous vous sentirez fiers à l’arrivée!

  • Liberté: Vous avancez à votre rythme et vous arrêtez quand vous voulez. Voulez-vous vous éloigner de l’itinéraire prévu pour aller voir un lac? Voulez-vous faire une pause pour prendre des photos? Vous avez faim, vous vous arrêtez, point, pas besoin de demander au guide ou attendre le groupe. C’est aussi un trek en autonomie.

  • C’est souvent bien moins cher: Ça vous évite de payer un guide et des porteurs ou carrément une agence qui va vous faire un forfait avec guide, nourriture, tentes, etc.

  • Ce n’est pas forcément plus dangereux si bien préparé

  • On risque pas de tomber sur des gens avec qui on s’entend mal

 

faire-du-trek-avec-guide-francophone-au-vietnam

 

INCONVÉNIENTS 

  • On a aucune explication à part du guide: Que ce soit sur la faune, la flore, d’éventuels habitants, la topographie ou que sais-je, on risque pas d’apprendre grand chose en partant seuls. Même en renseignant avant, c’est compliqué à moins de déjà connaître les lieux.

  • C’est potentiellement dangereux: En cas de sentier un peu technique ou mal balisé par exemple, google map ne peut vous aider dans les tous petits coins lointains du monde, réfléchissez-y à deux fois avant de partir seuls. Cela perd du temps, perd de force et par conséquent, vous perdez aussi de motivation. Renseignez-vous et voyez par rapport à votre expérience et vos capacités pour voir si vous pouvez faire ce trek en autonomie. Peut-être vaut-il mieux en choisir un autre.

  • Il faut porter soi-même toutes ses affaires (matériel, nourriture et eau):  ça peut être une réelle charge que porter tout soi-même pendant plusieurs jours. Si vous êtes dans les régions écartés ou limités d’eau douce, d’eau propre, l’eau devient un grand défi pour votre trek insolite.

Pourquoi faire un trek avec un guide?

Réaliser un trek avec un guide ouvre la porte à de nouvelles expériences enrichissantes et présente des précieux avantages. Que vous soyez un randonneur souhaitant passer ses premières nuits en montagne ou un montagnard aguerri avec plusieurs treks au compteur, un trek accompagné est un voyage unique.

Voici cinq raisons de réaliser un trek avec un guide!

  • Un trek avec un guide, un séjour en toute sécurité

Faire du trek à la montagne peut vite devenir un calvaire en cas de pépin, d’imprévu ou d’accident. Et les sources de problèmes sont nombreuses en montagne! Chute, aléas météorologiques, entorse, oubli, égarement… Réaliser un trek avec un guide, c’est donc être sûr d’être en sécurité durant tout le voyage et qu’en cas d’imprévu, une personne compétente sera présente pour y répondre. Savoir cela permet de vivre un trek en montagne plus séreinement!

  • Un trek sans prise de tête 

En choisissant de faire un voyage avec une agence de trekking ou un guide, on ne choisit pas uniquement de rester en sécurité. On choisit également de faire l’appel à un ou des professionnel(s) du voyage en montagne pour organiser un séjour hors-normes! Les guides connaissent la montagne par cœur et mettent en oeuvre leur expérience pour organiser des voyages différents.

Bien sûr, certains font plus d’efforts que d’autres pour trouver des itinéraires différents et dépaysants. On n’a également pas à se charger des hébergements! Si le trek est en refuges, l’agence de trekking prend en charge des réservations. S’il se déroule en bivouac, le matériel est généralement transporté en véhicules.

  • Pour partager et rencontrer 

 Faire un trek accompagné, c’est réaliser une randonnée de plusieurs jours avec un guide et un groupe de personnes sur plusieurs jours. C’est partager, échanger, accepter, tolérer, découvrir. Un trek est un moment intense qui favorise l’échange et qui permet de nouer des relations fortes!

  • Découvrir de nouveaux horizons

Faire l’appel à une agence de trekking permet de visiter des régions du monde dans lesquelles on ne serait jamais allé autrement. Certains professionnels de la montagne savent proposer des séjours dans des endroits peu fréquentés et loin des circuits touristiques principaux.

  • Tenter de nouveaux challenges

Réaliser un trek accompagné, en sécurité, avec une personne qualifiée permet de relever des défis que l’on n’aurait pas osé tenter seul ou dans d’autres situations.

La présence d’un guide permet en effet de réaliser des choses que l’on redoutait ou dont on ne se sentait pas capables! Marcher plusieurs jours, dépasser un certain dénivelé positif par jour, dormir en chez l’habitant, franchir des passages techniques… tout cela devient possible grâce à l’assistance d’un professionnel et une bonne dose de motivation.

 

faire-du-trek-avec-guide-francophone-au-vietnam

 

Unique inconvénient de cette solution: faire confiance à un inconnu

  • L’environnement culturel et économique du trek

Le trekking permet la découverte des localités les plus enclavées du monde. La visite peut se réaliser selon le rythme des trekkeurs. Le trekking permet aussi la rencontre et la communication entre les personnes de cultures différentes. Le plus souvent, on retrouve sur ce type de voyage, des personnes soucieuses de l’écologie et du développement durable.

Le trekking favorise également le développement économique de la région d’hôte. En effet, il constitue d’une source de revenus pour la population locale. Il permet le développement de certains travails tels  que guides, porteurs, chauffeurs ou encore cuisinier.

Conseils pour le trek au Vietnam

Tout d’abord, allant faire du trek dans les montagnes du Vietnam près de la frontièreêtre, on risque d’être perdu en Chine par exemple trek à Cao Bang vers le port terrestre Ta Lung, trek à Simacai près de la frontière de la Chine. Si vous n'avez pas de visa, vous serez pénalisé. Par conséquent, vous devez préparer toutes les procédures et tous les documents nécessaires avant de partir.

Deuxièmement, les catastrophes naturelles et les routes ne sont pas faciles à parcourir. Vous devriez préparer soigneusement des équipements et surveiller les prévisions météorologiques.

Troisièmement, dans les villages de minorités ethniques, il est nécessaire de faire attention aux coutumes des montagnards pour pouvoir s'entendre avec eux.

À lire: Des choses à éviter lors de la visite des villages dans le Nord

 

faire-du-trek-au-vietnam-avec-guide-francophone

 

Quatrièmement, dans la jungle, dans les grottes, au pied des chutes, au plus haut de la montagne, des dispositifs de secours sécurisés et des guides locaux sont nécessaires pour assurer votre sécurité.

Cinquièmement, il y a des fois la localisation des villages n’est pas correctement localisée sur google maps surtout dans les montagnes. Vous devez faire attention à la direction pour ne pas se perdre.

Munissez-vous des connaissances et des compétences nécessaires, préparez des documents et des équipements complets, qui constituent des étapes fondamentales du succès de votre voyage. J'espère que vous aurez beaucoup de belles expériences de trek surtout au Vietnam.

 

LES SUGGESTIONS 

Hagiang – Hoang Su Phi – Hanoi –