Circuit inédit à Sapa, trek aux villages des minoritaires direction Simacai à la frontière de Chine

Le magazine National Geographic a choisi Sapa Vietnam a placé Sapa au 7e rang sur 28 destinations incontournables du monde entier en 2019. Donc, pourquoi pas un trek à Sapa dans les lieux lointains près de la frontière avant l'attaque de la masse des routards dans quatre coins du monde?

Cette fois, je choisis un circuit un peu particulier, grâce à mes suggestions et précisions, je voudrais vous encourager à partir un peu plus loin et oser à faire du trek de manière différente. Cette itinéraire vous emmène à des lieux restant encore intacts contre le tourisme de masse à Sapa, cela veut dire que ce sont des endroits lointains, plus hauts et plus pauvres rapport aux autres villages touristiques voisins. 

 

trek-sapa-3-jours

 

Pour parvenir au point de destination finale de ce circuit au bord de la frontière chinoise au district Simacai, il vous faut tout d'abord répondre à des exigences de santé et de capacité pour un trek de niveau 4/5 (c'est-à-dire, de faire au moins 18 à 19 km/ jours).

Si ce circuit est trop pour vous, je fais référence au plan de 3, 4 jours de trek à Sapa mais centré sur la visite des villages des minoritaires.

Le premier jour du trek à Sapa direction Sin Chai B

Le plan pour 3 jours consécutifs: Village Lech – Sin Chai B – Nam Lang A – Nam Lang B – Ta Thang – Bac Ha – Can Cau

Le premier jour, on va se déplacer dans la région Ta Giang Phinh et rencontrer des Hmong Noirs. La région Ta Giang Phinh est à 1 300 m par rapport au niveau de la mer, Sin Chai est un petit village de cette région. C’est un village des vieillards de cent ans. A Ta Giang Phinh, le climat froid s’allonge presque toute l’année, les villages sont toujours cachés dans les nuages, surtout dans la matinée. Ta Giang Phinh présente des conditions du climat tempéré alors que juste à côté, Ban Xeo est plus typique du climat tropical (humide, pluvial).

 

trek-sapa-3jours-chez-hmong-noir

 

Ta Giang Phinh en mongol se signifie “le soleil se projette sur une terre plate”. Le village Sin Chai à Ta Giang Phinh se trouve au bord de la rivière froide Suoi Thau. Cette rivière est la source d’eau principale pour toutes les rizières en terrasse aux alentours.

A Sin Chai, se regroupent 100 familles Hmong (environ 1600 personnes Hmong Noirs) qui s’installaient la vie ici depuis longtemps. La dame la plus âgée (112 ans) s’était mariée à l’âge de 16ans, elle a 15 enfants dont 14 encore vivants. On compte à Ta Giang Phin 117 vieillards plus de 80 ans, dont 30 monsieurs et dames de 90 à 100 ans. La longévité est expliquée par des très bonnes conditions de vie: l’eau propre, légumes bio et organiques, surtout en raison du respect à la nature de la localité.

Le village Sin Chai est encore moins fréquenté par les touristes. Faites attention, il est toujours interdit d’entrer une maison dont devant la porte, vous voyez suspendue une branche de feuille verte.

Vous pouvez regarder dans cette vidéo comment les Hmong noirs préparent les gradins avant de commencer la plantation du riz. En pleine saison, toute la famille travaille dans les rizières. Les petits bébés se couchent sur le dos de leur mère. Les petits enfants jouent ensemble au bord des rizières, les plus grands aident leurs parents pour que le travail soit plus rapide.

 

 

Le village Sin Chai se trouve à côté du fameux village touristique Cat Cat, à 10km du centre-ville de Sapa, au pied du mont Fansipan. Ici, les activités agricoles centrées sur le travail aux rizières en terrasse, du maïs et la culture des amomum tsao-ko. Le tissage de lin est aussi très connu chez les Hmong à Sin Chai.

L’alcool de maïs est un produit très connu de ce village. Le maïs bio, fermenté par une levure traditionnelle à base des feuilles forestières. Les familles produisent le plus d’alcool de maïs habitent dans les villages Can Ty, Sin Chai I. L’alcool est principalement vendu dans les marchés hebdomadaires locaux comme Ta Sin Thang.

Les produits jetés de la fabrication de l’alcool deviendront nourriture d’animaux.

Deuxième du trek à Sapa: rencontre des communautés locales

La communauté des Ha Nhi et La Hu habitent à Sin Chai B, le point de départ du deuxième jour de trek à Sapa cette fois. Les La Hu n’ont pas beaucoup de rizières en terrasse. Ils plantent principalement des amomum tsao-ko, cette plante est reconnue comme la reine des épices. C’est une plante de la famille Gingembre, mais son corps est plus grand mesurant de 2 à 3m hauteur, les fruits  en grappe sont rouges pruniers. On compte environ 20 graines dans chaque fruit très parfumées.

L’amomum tsao-ko ou cao-guo en chinois est planté pour la distillation de l’huile essentielle. C’est un fruit et une épice riche en vitamine C et d'autres valeurs nutritionnelles. Tsao-ko pourrait réduire la quantité de caféine dans notre corps et il est bon pour notre estomac (à condition d’usage correct). C’est un ingrédient supplémentaire dans certains types de plat, bonbon, gâteau, thé, fusion et café.

 

trek-sapa-3-jours

 

Les Dao Rouges habitent à Nam Cum, Nam Nhiu, Nam Cang... Vous allez marcher de 3 à 3h30, en suivant des petits sentiers. Vous pouvez aussi traverser des rizières et observer depuis en haut les gens qui travaillent. Les Dao Rouges à Sapa, comme ses cousins, cousines à Hoang Su Phi ou Hagiang, sont des experts en médecine traditionnelle. Si vous partez avec un guide, il va vous expliquer comment les Dao Rouges choisissent des feuilles pour la bain médicinale.

 

 

Ensuite, vous découvrez comment fabriquer du papier à base du riz, comment travailler les artisans créateurs de bijoux en argent et la broderie des femmes Dao Rouge.

Pour ce programme de trek, on va faire au total 18 à 19km par jour donc c’est un trek au niveau de 4/5 selon la classification d’allibert-trekking.

Faire un tour des marchés les plus authentiques de Sapa

Le troisième jour du trek à Sapa direction frontière de Chine, vous pouvez vous reposer un petit peu, vous amuser et vous joindre au rythme de vie quotidienne de la communauté locale résidant près de la frontière. Vous pouvez visiter le marché avec ou sans guide. Les guides pourraient vous mieux expliquer des us et des coutumes de la localité donc ce sera un grand bonus!

Soyez attentifs parce que les marchés sont ouverts que le weekend!

Bac Ha et Simacai est à 1 000m par rapport au niveau de la mer, au bord de deux provinces Lao Cai et Hagiang.

Le marché Can Cau est un marché typique, authentique de la communauté des Giay, Hmong et Chinois dans le Nord-Ouest, Vietnam, se déroule sur le chemin de terre caillouteux n.153 reliant la bourgade Bac Ha et la commune frontalière Simacai tous les samedis matin.

 

 

En haut, c’est un marché local où on s’échange des produits répondant au besoin quotidien comme légumes (sauvage et cultivé: bambou, champignon), de la viande (poulet, porc, canard), les vêtements et les accessoires etc. En bas, ça ouvre une scène inédite d’un marché de buffle où on compte à l'occasion un peu particulière de 4000 à 5000 buffles. Les camions transportant des buffles viennent de Yen Bai, Tuyen Quang, Son La, Vinh Phu, Hagiang, Dien Bien et les districts voisins comme Bac Ha, Bao Yen, Muong Khuong. Fin de la moisson, des dates de pointe du marché de buffles, le nombre des buffles peut atteindre jusqu’à 1000, voire 5000.

La plupart des vendeurs sont des Hmong, à part des commerçants, on trouve des chinois, des Kinh (Viet) et des gens venant d’autres ethnies minoritaires et... les touristes internationaux – les spectateurs de cette scène inédite.

Le marché de buffles Can Cau devient plus animé à 9h du matin, la plupart des commerçants venant de Yunnan de la Chine, ils achètent du buffle et revendent aux mulsumans en Chine. Fin de la moisson, c’est à dire début d’hiver, les mois novembre et décembre, on aurait besoin plus de viande à réserver pour le nouvel an lunaire.

Les commerçants vont tapper aux fesses du buffle pour savoir s’il est gros ou maigre, ensuite, ils le laissent marcher un petit peu pour évaluer à proximité qu'il pèse combien de kilo. Puis, on fait le marchandage avec les vendeurs. Et enfin, on sorte de millions de dong dans son sac à dos pour payer, que l’argent liquide, pas de carte bancaire. C’est très suprenant parce que les évaluations sont presque à la vraie masse du buffle, avec une tolérance de 0,5 à 1 kg et un kilo de buffle coûte 220 000 VND environ.

 

trek-sapa-3-jours

 

Le marché de buffle Can Cau est apparu il y a près de 20 ans (depuis 2000). Ce commerce encourage les familles minoritaires de retourner à l’élevage des buffles. Il y a des gens qui vous aident à ramener le buffle chez vous ou jusqu’au bord de la frontière, donc on devrait lui payer 150 000 VND pour un trajet de 10 km.

Le dimanche se déroule le marché local de Bac Ha. Bac Ha en language des Tay “Pac ha” se signifie “cent gerbes de riz” ou le plateau blanc. Le plateau blanc explique une part historique de ce terrain durant les années 1985 – 1986. A cette époque, dans toute la région de Lang Son, Lao Cai à Yen Bai, Lai Chau, Nghe An on cultive beaucoup de pavots, canabis sur une superficie de 19 055 ha. En 1991 – 1992, il reste encore 801 ha de pavots à Lao Cai.

De nos jours, tout le monde ne se souvient plus de l’origine du nom Bac Ha. Bac Ha est devenu un site incontournable du voyage Sapa Lao Cai pour son marché local se déroulé par les commercants Tay, Dao et Hmong chaque dimanche.

Quels sont les spécialités culinaires des marchés hebdomadaires Simacai et Bac Ha?

Ah, si vous ne connaissez pas, les marchés ne sont pas ouverts seulement pour l’échange des marchandises. Au marché, les amis, les voisins qui habitent loin l’un de l’autre peuvent également se rencontrer après des semaines. Le marché dans les hautes montagnes du Nord remplace des restaurants au top de la plaine donc, ici, à un prix abordable, vous pouvez goûter plusieurs plats. L’alcool Ban Pho est très réputé à Bac Ha alors qu’à Simacai, vous pouvez goûter l’alcool de Man Than, Sin Cheng. Ce sont tout des produits faits maison des Hmong. L’alcool Man Than ne risque pas à vous faire mal à la tête parce qu’il est préparé selon la méthode secrète traditionnelle des Hmong.

A Simacai, on prépare des meilleurs plats à base du poulet noir. Meilleur que les poulets fermiers parce qu’ils sont élevés de manière presque sauvage. Du porc fumé, une autre spécialité de Simacai.

 

 

Il vous faut essayer aussi le gâteau à base du riz ou du maïs (ça dépend de la couleur du gâteau) “BANH DUC”. C’est un plat salé, se mange avec les accompagnants: corriande, tauxi (dauxi – đậu xị), sauce de piment.

Ce programme est proposé par l'agence locale Vietnam Original Travel. Vous pouvez leur contacter pour réserver ce voyage ou pour avoir des renseignements supplémentaires sur l'hébergement, les repas, le déplacement etc...

 

LES SUGGESTIONS 

Hagiang – Hoang Su Phi – Hanoi –