Visiter le Nord-Vietnam et le marché des minoritaires locaux

Si vous avez le plan d’un voyage dans les hautes montagnes du Vietnam, pensez à vous arrêter à une ville le dimanche. La raison est tout simple, vous pouvez découvrir comment se passe le marché du week-end des habitants minoritaires, dont les filles et les garçons des villages des hautes terres.  

 

 

La visite du marché vous aide à trouver des objets traditionnels et artisanaux, des légumes typiques des montagnes et forêts du Nord. Ce qui rend ces marchés locaux plus spéciaux, c’est que les gens (clients et marchandeur) vont porter des costumes colorés.

Le marché est la fête du village

Les filles se préparent pendant des mois avant le marché. Les costumes sont faits par elles-mêmes et doivent être complets, y compris Ta (jupe), So (robe à col en V), Lăng (ceinture),  Xế (tissu couvrant le devant de la jupe), Khử Khau (jambières). C’est une compétition, entre guillemets, entre les filles et les femmes du village.

Bien sûr, pour une apparence parfaite, il faut avoir aussi des bijoux comme boucles d'oreilles, colliers, bracelets, bracelets de cheville, bagues.

Au marché, la scène locale est fascinante. À travers des signes des vêtments comme couleur ou motif de décoration, vous pouvez savoir quelle fille appartenant à quelle ethnie. A titre d’exemple, les H’mong noir vont porter des vêtements noirs alors que les vêtements blancs sont à des H’mong blanc. Les H’mong fleur porte un habit coloré...

 

 

Les filles du groupe ethnique Dao rouge se démarque par un foulard rouge. La fille Pa Then porte une coiffure indigo entourée habilement sur la tête. Le costume de la fille Ha Nhi n’est qu’un noir, mais le bonnet et les deux manches sont extrêmement tarabiscotés de toutes sortes de petits bijoux attachés au-dessus...

Les filles portent de beaux vêtements au marché, ce n’est pas seulement parce qu’elles voudraient être belles, mais elles voudraient montrer leur talent de couture aux autres. Plus la tenue est sophistiquée, plus les motifs ou les détails sont beaux, plus la fille est habile. Cela signifie que la fille sera une bonne épouse et saura prendre soin de sa famille dans l’avenir.

Marché local des minoritaires: lieu d’achat et vente et lieu de rencontre

Suite à la visite du marché local, vous allez comprendre à quel point le marché est si important dans la vie des habitants minoritaires du Nord. Certainement, le marché répond au besoin le plus important des villageois, c’est le lieu d’échanges, d’achat et de vente des articles et produits faits maison. Dès l’aube, il y a déjà du monde au marché, près de l'entrée, c’est toujours un endroit où on vend la nourriture. Le plat le plus attrayant est certainement le riz gluant aux cinq couleurs. Le cinq couleur symbolise le wuxing. On prépare ce plat à partir du riz gluant parfumé et on teint par des feuilles et d’écorce d’arbres forestiers.

Les femmes se regroupent dans un coin du marché pour vendre des légumes. Un grand nombre de légumes cultivés dans les jardins potagers ou les champs sont soigneusement attachés par la paille sèche. Cela attire les voyageurs à prendre quelques photos.  

 

 

Nous pourrions y trouver des objets étrangers ou bien « démodés » qui n’existent plus dans les villes modernes. Il y a des balais en bambou, quelques paniers, des charrues... Les hommes se rassemblent le plus souvent autour des stands de tabac à pipe ou le coin de vente de chevaux, de volaille et d'alcool. Pour certains, le commerce est tellement important, mais d’autres ne voudraient que rencontrer leurs amis après une semaine de travail dans les rizières.

Le temps passe, tant d’évolutions font changer le marché des minoritaires au Nord-Vietnam au fur et à mesure. Actuellement, on peut y trouver de nombreux articles modernes. Pourtant l’esprit de la communauté et l’idée d’avoir des rencontres au weekend semblaient être intact. Cette activité reste toujours une attraction culturelle fascinante de la région.