Wat Lan Khuat – Le temple au million de bouteilles

Le Wat Lan Khuat est étonnant à plus d’un titre : non seulement peu de visiteurs étrangers en connaissent l’existence, mais sa décoration est pour le moins insolite : imaginez des effets d’ombres et de lumière à base… de dizaines de milliers de bouteilles colorées.

decouvrir_wat-lan-khuat

Où se trouve le Wat Lan Khuat et comment s’y rendre

Appelé également Wat Pa Maha Chedi Kaeo, ce temple bouddhiste de réalisation récente est situé au Nord-Est du royaume, dans le district de Khun Han de la province de Sisaket, près de la frontière cambodgienne. Pour être plus précis, vous le trouverez à environ 50 kilomètres au sud de Sisaket, dans le petit village de Khun Han. Pour rappel, Si Sa Ket est une destination intéressante, riche en ruines khmères. Elle fait figure également de porte d'entrée pour visiter Preah Vihear (Phra Vihan), le temple khmer au sommet d'une falaise de l'autre côté de la frontière au Cambodge. Si Sa Ket est également réputée pour le parc national de Prasat Khao Phra Wihan. Et enfin, sachez qu’il existe un autre temple très original à Sisaket : le Wat Sombon. A noter l’existence du Wat Koksat, au sud de la Thaïlande, non loin de la frontière avec la Malaisie, lui aussi appelé Wat Khuat par les autochtones et les locaux et lui aussi fait de bouteilles.

Au départ de la gare routière de Bangkok (Mo Chit 2), un bus vous conduira jusqu’à la capitale provinciale de Sisaket en environ 8 heures (540 km). Ensuite, prenez le bus local 4189 jusqu’à Khun Han. Comptez à peu près le même temps de transport pour le train jusqu'à Surin, puis montez à bord d’un bus à partir de là. Il n’y a pas de vol direct : descendez à Ubon ou à Buri Ram, puis prenez un train pour Sisaket.

Pour vous rendre par vous-même sur les lieux du temple : au départ de la ville de Si Sa Ket pour Amphoe Khun Han, empruntez les autoroutes 221 et 2211, au rond-point d'Amphoe Khun Han, tournez à droite sur l'autoroute 2128 sur 50 mètres puis tournez encore à droite pour 100 mètres. Wat Pa Maha Chedi Kaeo sera sur la gauche. Pour plus d’infos personnalisées, n’hésitez pas à contacter une agence de voyage spécialiste de la Thailande.

La meilleure période pour visiter le Wat Luan Khuat

Sisaket a un climat tropical humide et sec. Les hivers (de novembre à mars) sont secs et très chauds. Les températures augmentent jusqu'à avril, le mois le plus chaud de l'année. Quant à la saison des moussons, elle s'étend de la fin d'avril à octobre, avec de fortes pluies et des températures un peu plus fraîches pendant la journée. Le meilleur moment pour venir à Sisaket se situe entre novembre et mars. Avril et octobre sont également agréable mais plus sujets aux averses. On évitera août et septembre.

wat-lan-khuat

Visiter le Wat Lan Khuat

Wat Pa Maha Chedi Kaeo signifie : temple de la forêt au grand stupa de verre, alors que Wat Lan Khuat a le sens de temple aux millions de bouteilles. Et puisqu’on en est aux origines étymologiques de notre destination, sachez que Sisaket est compose de Sisa (‘sirsha’ en sanskrit) qui veut dire ‘tête’ et de Ket (‘kesh’ en sanskrit), les cheveux, faisant référence à une mèche du Bouddha supposée se trouver dans un reliquaire. Toujours est-il que le nom du temple a le mérite de décrire de manière adéquate le monastère au 1,5 million de bouteilles.

temple-million-de-bouteillesIl y aurait plus de trente mille temples ‘actifs’ en Thaïlande mais le Wat Pa Maha Chedi Kaew est (presque) unique, sa construction reposant sur des bouteilles de récupération. En 1982, un abbé du cru rêvait d'un rah·sàht au paradis fait de diamants et de pierres précieuses. Réalisant que cela symbolisait le besoin de clarté dans son objectif de vie, il a décidé de reproduire l'idée du mieux qu'il pouvait sur terre en couvrant presque toutes les surfaces de chaque bâtiment de son temple avec des bouteilles en verre. C’est ainsi que cette sacrée consigne a été lancée en 1984. Avant même que le terme, voire le concept, pointe sa canette, les moines bâtisseurs employèrent ce moyen écologique de réutiliser et de recycler les bouteilles de bière que laissait derrière elle une population locale grande consommatrice dudit breuvage. Coïncidence divine ? Les deux plus grands brasseurs du Royaume étant Chang et Heineken, ils récupèrent essentiellement des bouteilles offrant un joli cocktail de nuances brunes et vertes. C’est avec ces centaines de milliers de bouteilles vides qu’ils construisirent, totalement ou partiellement, tous les bâtiments du complexe religieux. Quelques fresques murales sont quant à elles constituées de capsules peintes. Seules les statues de Bouddhas ne sont pas en faites en éléments de récupération. L’ensemble n’empêche en aucune façon le recueillement et la quiétude fervente de régner ici comme dans tous les autres temples de Thaïlande (contrairement à ce qu’on pourrait penser, c'est un vrai temple où les Thaïlandais viennent prier tous les jours et pas seulement une sorte d'attraction touristique. En fait, vous ne verrez probablement aucun touriste ici, car c'est loin des sentiers touristiques habituels).

Au fil des années, dans un but autant pédagogique que religieux, les moines ont récupéré des bouteilles afin de bâtir une vingtaine d’édifices, dont le résultat, pour insolite et surprenant qu’il soit, a un peu de cette magie qu’ont les vitraux des cathédrales. En contemplant dans sa globalité le temple, après l’étonnement et la curiosité du début, vient un deuxième regard plus nuancé, plus critique. Il y a de la folie du Facteur Cheval dans cette extravagance… Du bâtiment principal – le Sala Thansmoson Maha Chedi Kaew construit au milieu d’un petit étang artificiel, jusqu’aux maisons des moines en passant par l’Ubosot, tous reçoivent leur déco de bouteilles.  Il n’est pas jusqu’aux lieux d’aisance qui ne soient garnis de bistre et de mordoré. Et pour être honnête, il n’y a pas que des « cadavres » de boissons alcoolisées, mais aussi des bouteilles anciennement compagnes inséparables des chauffeurs-routiers accros aux boissons énergisantes, Ici, le recyclage a quelque chose de… surnaturel, comme par exemple l’entrée du complexe avec le fronton de l’arcature à piliers orné d’une mosaïque composée de centaines de capsules pieusement agglutinées et représentant le Bouddha en majesté. Et que dire du Pavillon 'Sala Thansmo Maha Chedi Kaeo' posé au milieu d’un étang et abritant une superbe représentation d’un Bouddha en jade blanc. Car en y regardant bien, on voit apparaître non plus des bouteilles accrochées au mur, mais des motifs, des régularités et des irrégularités, des contrastes et des symboles bouddhiques. Où que le regard se pose, ce sont des détails, des courbes et des couleurs, une pieuse griserie qui enivre le visiteur aussi bien que le photographe.

Destination touristique s’il en est, la Thaïlande n’en finit pas cependant de nous étonner hors de ses sentiers battus. A découvrir avec Vietnam Original Travel et ses circuits multi pays.

 

+++ DESTINATIONS DU NORD AU SUD VIETNAM +++

Ha Giang – Hoang Su Phi – Y TySapa – Bac Ha – Lai Chau – Yen Bai

Dien Bien – Son La – Cao Bang – Bac Kan – Hanoi –  Pu Luong – Ninh Binh –

Lan Ha/ Hai Phong – Quang Binh – Hue – Hoi An 

Nha Trang – Phan Thiet Muine – Vung Tau

Les plateaux du Centre – Ho Chi Minh-ville –

Delta du Mékong – Phu Quoc – Con Dao