Les sites historiques dans le Centre du Vietnam: un voyage à travers le temps

La dernière fois, on a déjà voyagé jusqu’à Ha Giang et fait les alentours de Hanoi, même visité des temples historiques à Bac Ninh. Pour continuer ce circuit de découverte historique, pour le deuxième chapitre, on va aller encore plus loin dans le Centre Vietnam.

Cette fois, on va découvrir les anciennes capitales du Vietnam avant Hanoi. Ensuite, on va découvrir ensuite certains passages de la piste Ho Chi Minh et les sites relatifs à l’histoire récente du pays, la guerre du Vietnam. On ajoute d’autre part, quelques lignes sur l’histoire du Catholicisme des premiers jours. Et la fin de la guerre, une ancienne perle de l’Indochine il y a 44 ans.

 

site-historique-centre-vietnam

 

Une coute présentation vous donne l’envie de combiner la visite des sites historiques avec d’autres activités durant le voyage au Vietnam.

La citadelle de Hoa Lu, l’ancienne capitale située, de nos jours, à Ninh Binh

La région Hoa Lu est officiellement reconnue dans l’Histoire du Vietnam la première capitale du régime de la monarchie absolue et centralisée, la citadelle restait la capitale du Vietnam sous les dynastie Dinh, Tien Le et Ly avant la décision de changer de capitale vers Thang Long, Hanoi.

Etant la ville originaire de la monarchie et région spirituelle dans l’esprit des rois des générations suivantes, pendant les règnes qui suivaient, plusieurs constructions des mausolées, des temples, des pavillons et plusieurs restaurations ont été mises en place. L’UNESCO a considéré l’ancienne capitale Hoa Lu comme des 4 noyaux du complexe Trang An.

En visitant la citadelle Hoa Lu, on va voir le temple du roi Dinh Tien Hoang, le fondateur du régime monarchie centralisée, qui est né à Hoa Lu et pour cette raison, Hoa Lu est devenu la capitale de Dai Co Viet (le nom du Vietnam à cette époque). Ensuite, les mausolées des rois de la dynastie Dinh et Le, les temples de culte des princesses et d’autres rois. Au delà d’un complexe de bâtiments et de constructions, la scène est mise en harmonie avec la verdure du lac, du jardin et la biodiversité de l’écosystème Trang An aux alentours.

 

site-historique-centre-vietnam

 

Les fêtes rappellent aux jeunes générations vietnamiennes l’Histoire du pays. Le plus grand événement, TRUONG YEN – la fête des roseaux est une fête nationale. Les autres activités festivales qu’on peut citer: fête à la grotte Hoa Lu, fête à la pagode Bai Dinh, fête de la pagode Kim Ngan, fête à la grotte Thien Ton, fête à la pagode Duyen Ninh.

La base de bataille à Vinh Moc, Khe Sanh à Quang Tri

Quang Tri, une province voisine de Quang Binh. Quang Tri, Quang Binh, Nghe An, Ha Tinh sont des lieux qu’on dit le berceau de la révolution pendant les deux guerres consécutives au Vietnam durant les années 1940’s et les années 1970’s.

La citadelle de Quang Tri a été déjà bâtie, en terre depuis 1809, au quartier Tien Kien (Tiền Kiên) de Quang Tri. Ensuite, le roi Gia Long (premier roi de la dynastie Nguyen) décida de la déménager vers le village Thach Han, quartier 2, Quang Tri. En 1837, le roi Minh Mang exigea la reconstruction des murailles en bric, au périmètre de 2,000 m, dont 4m d’hauteur, 12 m d’épaisseur.

Dans les années 1809 -1945, les révolutionnaires sont emprisonnés dans les prisons construites ici. Ce site est presque tout dégradé après les combats en 1968, 1972. Au centre de la citadelle, on a construit, dans les années 1990’s une statue pour mémoriser l’évenement de 81 jours et nuits en 1972.

Dans un coin au Sud-Ouest de la citadelle, on se trouve maintenant un musée.

 

site-historique-centre-vietnam

 

Khe Sanh, d’ailleurs, se trouve sur la nationale n.9 district Huong Hoa, Quang Tri, à 63 km à l’Ouest de la commune de Dong Ha. Pendant l’année 1965 – 1966, une route de défense intouchable vraiment réputé est installée à Khe Sanh.

Khe Sanh, en effet, est installé sur une région à 400 m par rapport au niveau de la mer, entourré de forêt. Khe Sanh est l’une des trois bases (Khe Sanh, Lang Vay, Ta Con) les plus importantes de la haie électrique McNamara. Ici, on a témoigné les combats en 1968 et en 1971.

Le tunnel de Vinh Moc dans la DMZ (zone délimitarisée) à Quang Tri

Certainement, il faut une pleine journée, vraiment, pour toute la visite de cette zone dimilitarisée, c’est assez large. A retour, si vous suivez le guide local, qui est l’un des anciens combattants, vous allez mieux comprendre cette période historique très compliquée et triste du Vietnam.

Dans cette situation difficile, rien n’empêche les gens à continuer leur vie, à faire naissance des nouveaux nés de la génération vivant en paix et continuer à protéger leur village, leur village contre l’attaque des américains.

 

 

Si à 70 km de Saigon, on peut visiter les tunnels de Cu Chi, alors, à Quang Tri, bien qu’il ne soit pas trop long ni impressionnant en comparant avec Cu Chi mais le tunnel de Vinh Moc digne à jeter un coup d’oeil. En prenant la nationale 1A, à l’approche de la cimetière des martyrs du district Vinh Linh, on tourne à gauche et continue encore 13 km pour accéder au complexe souterrain Vinh Moc.

Des jours en guerre, la vie et l’espoir, pendant les années 1965 – 1972, une histoire incroyable racontée par les villageois aux alentours de la zone Vinh Moc. Le complexe de tunnels, aux dimensions totales: 0,9m x 1,75m x 2,034m dont l’axe principal se mesure 870m, se composant 13 entrées dont 6 menant à la colline, 7 direction de la mer et 3 puit de ventilation.

Le premier étage de 8 à 10m de profondeur était la zone de combat. Le deuxième étage de 12 à 15m était l’espace des villageois. Le stock se trouvait au troisième étage à 23m de profondeur. On va voir comment organiser la vie dans les tunnels: salle d’opération, salle de bain, centre clinique, cuisine, le puit, le stock, le poste de surveillance, la maternité etc... 3 à 4 personnes d’une famille pouvaient vivre dans une chambre. La salle de réunion était capable d’abriter 50 personnes.

Le centre de pèlerinage La Vang à Hue

site-historique-centre-vietnam

 

On croit que comme Lourdes, en France, la Vierge Marie a apparue en 1789 et ensuite, on a construit cette église. Le catholicisme n’a été pas facilement acceptable au Vietnam, les rois de Tay Son et les rois de la dynastie Nguyen, dans le premier temps, refusa l’adoption de la religion européenne. En 1885, l’église a été tout brûlée. En 1886, les prêtres et les évêques de Hue ont décidé de reconstruire l’église. Après plusieurs démolitions et dégradation par le bombardement et reconstruction, en 2008, les autorités ont adopté le permis d’usage d’un terrain de 21 ha consacré aux acitivités religieuses.

La cité impériale à Hue est depuis toujours très bien connue et on a déjà présenté dans l’article sur des choses à ne pas rater à Hue. La ville Hue témoingne la période évolutionnaire importante du pays, fait preuve des évolutions sociales mais de l’autre côté, cette ville protège vraiment bien des trésors précieux de la féodalité, des archives de la dernière dynastie du Vietnam. Donc, à voir le guide de voyage à Hue sur notre blog.

La prochaine fois, en suivant la trace du dernier roi du Vietnam, Bao Dai, on va redécouvrir encore ses palais, donc, actuellement, patrimoine national dans les plateaux du Centre, dans certains destinations balnéaires du Sud.  

 

 

Pour mieux organiser votre voyage 

(recherche d'un guide francophone, voiture privée, réservations d'hôtel et d'homestay) 

surtout pendant la haute saison,

vous pouvez contacter l'agence VIETNAM ORIGINAL TRAVEL

Whatsapp/ Viber: +84 866 1968 78

Email: info@vietnamoriginal.com

 

+++ DESTINATIONS DU NORD AU SUD VIETNAM +++

Hagiang – Hoang Su PhiSapaY TyLao CaiBac Ha – Lai Chau – Yen Bai

Dien Bien – Son La – Cao Bang – Bac Kan – Hanoi –  Pu Luong – Ninh Binh –

Quang Binh – Hue – Hoi An – Danang – Nha Trang – Phan Thiet Muine – 

Phu Yen – Les plateaux du Centre – Ho Chi Minh-ville – Vung Tau –

Delta du Mékong – Phu Quoc – Con Dao